logo
Social Links
 

Bordeaux Region over Wine GeographyLa région de Bordeaux dans sa géographie viticole

Bordeaux Region over Wine GeographyLa région de Bordeaux dans sa géographie viticole

Like any good consumer should know of Bordeaux, the wine regions of Bordeaux and divided into several parts Principall distributed around the Garonne.
Rive Gauche: On this side of the Garonne come together from north to south, the wines of the Medoc, Graves and Sauternes finally.
Médoc: Its wines are located in the north of Bordeaux with a departure at City Blanquefort. Vines, ubiquitous, their roots in soil apparently ungrateful and stony (Graves), giving yet some of the most famous wines in the world. These are from several grape varieties: Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc (basic varieties), associated with Merlot, Malbec and Petit Verdot.
Graves: The originality of this region, which covers 4650 hectares (vines planted in 3450) is that it produces AOC wines in the shimmering red ruby (red bass), dry white wines are very aromatic, and sweet white. Another original, the four urban vineyards – three are among the most prestigious of Graves – whose vines bloom and ripen in Pessac, near the suburban town of Bordeaux (Chateau Haut-Brion), Talence (Chateau La Mission Haut-Brion) and Léognan (Domaine de Chevalier).
Sauternes: Sauternes is a sweet wine appellation of controlled origin(AOC) product in Sauternes, a subdivision of the vineyards of Bordeaux.
The production area of the appellation is composed of two major towns: Barsac and Sauternes, both located on the left bank of the Garonne, on both sides of the river Ciron, in the south of Bordeaux. The vineyard has some prestige to the world renowned wines such as Château d’Yquem, the only Premier Cru Superieur retained in the official classification of Bordeaux wines of 1855 but also as Premier Cru Classé Chateau Guiraud also ranked in 1855.
Entre deux Mers :Between the two sides, we find the wines Entre deux Mers known to the dry whites supported by the appellation of Premiere cotes de Bordeaux that it is in sweet whites.
Finally comes the right bank with the Saint-Emilion, Pomerol, Lalande de Pomerol or St. Emilion Montagne.
Saint-Emilion : Saint-Emilion’s vineyards are divided into five main sets overlap each other. At the center of the appellation is a limestone plateau and calcareous clay, where in many places, the rock that is covered with a thin layer of soil. The coast, widely planted in vines despite the slope and the foot of the slope, the more clay. The valley that stretches to the Dordogne, consists of sandy loam soil and sandy-gravelly. Finally, sand the glaze that covers the northwest area designation ends at the grave of Pomerol by sixty acres of gravel.
It is this diversity of terroirs that the diversity of wines from Saint-Emilion. On all eight communes of the appellation, they are nearly 5,200 hectares of vineyards that produce each year the precious nectar. The grapes used in 1784 were 34 in number for blacks and 29 whites. Today, 3 varieties, well known, are in the spotlight: the Merlot, which is dominant in 60 to 70% of production, Cabernet Franc and Cabernet Sauvignon, for all three, assembly, production of red wines .
Pomerol:  Pomerol is a red wine appellation of origin produced in the commune of Pomerol and part of those of Libourne and Lalande de Pomerol. This is a designation of the vineyard in Libourne, one of the subdivisions of the Bordeaux vineyards.
This name is known especially for its most famous wines, Petrus, Conseillante and many others. It produces only red wine, and if almost all Bordeaux varietals may be used (Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, etc..), The Merlot predominates significantly, even representing 100% of the plantings in some raw such as pine.
So throughout this article, we visited the Bordeaux region and found that 57 designation today are divided over a relatively large area and that each appellation has its own characteristics and its own unique terroir same for each property.

[videofile]http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c053953ef0133f49fcb89970b[/videofile]

Comme tout bon consommateur de Bordeaux doit le savoir, la région des vins de Bordeaux et divisée en plusieurs appellations reparties principalement autour de la Garonne.

Rive Gauche : De ce coté de la Garonne se regroupent du nord au sud, les vins du Médoc, des Graves et enfin des Sauternes.

Médoc : Ses vins sont situés dans le nord de Bordeaux avec un départ au niveau de la ville de Blanquefort. Les vignes, omniprésentes, plongent leurs racines dans des sols en apparence ingrats et caillouteux (les Graves), qui donnent pourtant quelques-uns des vins les plus réputés du monde. Ceux-ci sont issus de plusieurs cépages : cabernet-sauvignon et cabernet-franc (cépages de base), associés au merlot, au malbec et au petit verdot .

Graves : L’originalité de cette région, qui couvre 4 650 hectares (dont 3 450 plantés en vignes) est qu’elle produit en AOC des vins rouges à la chatoyante robe rubis (les graves rouges), des vins blancs secs très aromatiques (les graves blancs), et des blancs moelleux (les graves-supérieures). Autre originalité, les quatre vignobles urbains — trois comptent parmi les plus prestigieux des Graves — dont les vignes fleurissent et mûrissent à Pessac, ville de la proche banlieue de Bordeaux (Château Haut-Brion) et à Talence (Château la Mission Haut-Brion) ainsi qu’a Léognan (Domaine de Chevalier).

Sauternes : Le sauternes est un vin liquoreux d’appellation d’origine contrôlée produit dans le Sauternais, une des subdivisions du vignoble de Bordeaux.

L’aire de production de l’appellation est composée de deux grandes communes : Barsac,  et Sauternes, toutes deux situées sur la rive gauche de la Garonne, de part et d’autre de la rivière Ciron, au sud de Bordeaux. Son vignoble comporte quelques vins au prestige mondialement reconnu comme le Château d’Yquem, seul premier cru supérieur retenu dans la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 mais aussi des Premier Cru Classé comme le Château Guiraud lui aussi classé en 1855.

Entre le deux rives, on retrouve les vins de l’entre deux mers réputés pour faire des blancs secs soutenus par l’appellation première cotes de Bordeaux qui quand à elle fait des blancs moelleux.

Enfin vient la rive droite avec les appellations Saint-Emilion, Pomerol, Lalande de Pomerol ou encore Montagne Saint-Emilion.

Saint-Emilion : Les terroirs se répartissent en cinq grands ensembles imbriqués les uns dans les autres. Au centre de l’aire d’appellation se trouve un plateau calcaire et argilo-calcaire où, en de nombreux endroits, la roche n’est recouverte que d’une fine couche de terre. La côte, largement plantée en vignes malgré la pente, et le pied de côte, plus argileux. La vallée qui s’étend jusqu’à la Dordogne, constituée de sols sablo-limoneux et sablo-graveleux. Enfin, le glacis sableux qui recouvre le nord-ouest de la zone d’appellation se termine vers les graves de Pomerol par une soixantaine d’hectares de terrain graveleux.

C’est de cette diversité des terroirs que naît la diversité des vins de Saint-Emilion. Sur l’ensemble des huit communes de l’appellation, ce sont près de 5200 hectares de vignes qui produisent chaque année le précieux nectar. Les cépages utilisés en 1784 étaient au nombre de 34 pour les noirs et 29 pour les blancs. Aujourd’hui 3 cépages, bien connus, sont à l’honneur : le Merlot, qui prédomine dans 60 à 70% de la production, le Cabernet Franc et le Cabernet Sauvignon, tous trois destinés, en assemblage, à la production des vins rouges.

Pomerol : Le pomerol est un vin rouge d’appellation d’origine contrôlée produit sur la commune de Pomerol et une partie de celles de Libourne et de Lalande-de-Pomerol. Il s’agit d’une appellation du vignoble du Libournais, une des subdivisions du vignoble de Bordeaux.

Cette appellation est réputée notamment pour ses crus les plus fameux, Pétrus, La Conseillante et bien d’autres. Elle produit exclusivement du vin rouge, et si presque tous les cépages bordelais peuvent y être utilisés (cabernet-sauvignon, cabernet franc,  etc.), c’est le merlot qui prédomine nettement, représentant même 100 % de l’encépagement chez certains crus, comme par exemple le Pin.

Ainsi au fil de cet article nous avons pu visiter la région de Bordeaux et constater que 57 appellation aujourd’hui se repartissent sur une surface relativement grande et que chaque appellation à ses propres caractéristiques techniques principalement résultantes des cépages dominants et son propre terroir unique pour chaque propriété.

Also available in: 简体中文